avec la participation de INKAGE

Tatouage et douleur


Pas tous égaux face à la douleur

De nombreux tatoueurs vous diront qu’un tatouage ça se mérite, et qu’en quelque sorte on le paie deux fois ! Quoi ? Oui, le tatouage n’est pas gratuit, et passer sous les aiguilles est douloureux.

La douleur est certainement l’une des notions les plus subjectives, c’est-à-dire que d’une personne à l’autre, nous ne sommes pas tous égaux face au dermographe qui encre votre peau. Nous avons une tolérance à la douleur très différente donc, et comme toute modification corporelle, notre état d’esprit et notre forme physique jouent des rôles importants.

Quelles sont les zones les plus douloureuses ? 

Si la douleur ressentie pendant un tatouage est perçue différemment selon les personnes, certaines parties du corps sont connues comme étant particulièrement douloureuses. Globalement, il s’agit des endroits où la peau est la plus fine :

  • L’intérieur des avant-bras
  • L’intérieur des biceps
  • Les côtes
  • L’intérieur des cuisses
  • L’intérieur des doigts
  • Les pieds

Les parties génitales, les paupières, les aisselles, le long de la colonne vertébrale et le dessus du crâne sont moins fréquemment tatoués, mais tout aussi douloureux.

A contrario, il existe des zones où la douleur est beaucoup plus supportable. On peut par exemple parler des parties du corps protégées par une peau plus large, la chair et les muscles : les épaules, l’avant-bras, le dos, les mollets, les cuisses, les fesses et le ventre.

Tatoueur douleur bras

Selon la partie du bras sur laquelle vous souhaitez vous faire tatouer la douleur sera plus ou moins forte. Retenez que les avant-bras sont peu douloureux et qu’au contraire, l’intérieur des biceps piquent vraiment !

Les bonnes attitudes à adopter 

Se rendre à une séance de tatouage c’est comme se préparer à un grand rendez-vous sportif : ça ne s’improvise pas. Il y a quelques règles très simples à respecter, et certaines vous aideront à mieux appréhender et supporter la douleur.

Tout d’abord il faut être détendu ! Plusieurs centaines de millions de gens sont tatoués, et ils n’ont jamais dit que de passer sous les aiguilles a été pour eux l’épreuve la plus douloureuse de leur vie

Éviter la crispation est un premier moyen de mieux tolérer la douleur. Reposez-vous la vieille de votre séance de tatouage, et surtout ne buvez pas d’alcool (ni la veille, et ni le jour même d’ailleurs) !

Pensez à bien manger avant car les premières minutes sont parfois intenses, et il n’est pas superflu de faire le plein de force.

Bannissez les calmants et tous les médicaments en général, au même titre que la consommation de cannabis : un pétard et une séance de tatouage ne font pas bon ménage.

Enfin, il existe des crèmes et sprays anesthésiants, mais nous vous les déconseillons car ils modifient la texture de la peau, ce qui peut aussi changer l’apparence du tatouage après la séance, tout en rendant le travail plus difficile pour le tatoueur.

Voilà, à défaut de pouvoir vous garantir que votre tatouage sera indolore, TattooMe espère tout de même avoir fait sauter certaines de vos peurs quant au passage sous les aiguilles.


D’autres questions par rapport au tatouage ?

Découvrez notre rubrique Tattoopédia !


Laisser un commentaire ou poser une question

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les modèles de tatouage

Les tatoueurs près de chez vous