avec la participation de INKAGE

Comment choisir mon tatoueur ?


Avant de passer sous les aiguilles

L’éclosion du tatouage ces dernières années a considérablement contribué au développement du métier de tatoueur, il y en aurait plus de 5 000 en France selon le SNAT (Syndicat National des Artistes Français).

Seulement force est de constater qu’en matière de tatouage le talent n’est pas équivoque, et que derrière le mot  « tatoueur » se cachent des niveaux très hétérogènes ainsi que des styles et des univers différents.

Dans cet article, nous allons découvrir quelques bonnes pratiques à adopter pour ne pas se tromper dans le choix de son futur tatoueur.

Savoir reconnaître un bon tatouage

Pour certains, le feeling est le premier des arguments pour choisir leur tatoueur. À moins que vous n’attachiez aucune importance à l’esthétisme, on aura du mal à vous encourager à appliquer cette règle. Même si, évidemment, avoir un bon feeling avec votre tatoueur est important, le point primordial est d’apprécier son travail.

Voici quelques tips qui vous permettront d’apprécier — objectivement — la qualité du travail que réalise votre tatoueur.

Le linework

Il s’agit du traçage des lignes. En matière de tatouage c’est très simple : les lignes doivent être régulières. C’est le b.a.-ba, mais pourtant ce n’est si simple ! Le linework c’est donc la régularité des lignes qui vont déterminer le contour de votre tatouage. C’est d’ailleurs souvent par ça que va débuter votre tatouage. Apprenez donc à observer les contours d’un tatouage, à regarder si les lignes sont d’une épaisseur régulière, si elles sont bien droites quand elles doivent l’être. That’s the begining, Padawan !

D’ailleurs précisons une chose importante : on entend souvent dire que savoir faire un trait droit c’est la base. Alors oui, c’est peut-être le cas, mais ça ne signifie pas que c’est simple. Si vous en doutez, prenez un stylo et essayez de faire un trait droit sur une feuille de papier. Imaginez maintenant que le tatoueur doit faire cela, mais avec un dermographe et sur de la peau. Tout ça pour dire qu’en tatouage, le moindre acquis nécessite beaucoup de travail (et de talent) ! 

Le linework et le tatouage

Prenons volontairement deux tatouages qui ont été plébiscités sur Facebook (pas dans les mêmes proportions, mais tout de même). À gauche les lignes sont régulières, les pointes sublimes, et ça donne presque l’impression que le tatouage a été réalisé au crayon. À droite, c’est moins évident. Certains tracés sont inconstants, les lignes sont irrégulières, la symétrie imparfaite. Il ne s’agit pas d’une horreur, mais en y regardant de près on se rend compte que le tatouage est bourré d’imperfections. Pour info, et ce n’est pas un mal, il a été réalisé par un tatoueur liké par près de 3 000 personnes sur Facebook.

Les ombrages

Les beaux ombrages font de beaux tatouages ! On en retrouve sur tous les tatouages et eux non plus ne sont pas simples à réaliser. Pour simplifier, un bel ombrage se caractérise de deux manières : une évolution progressive des teintes et des contrastes clairement définis. 

les ombrages dans le tatouage

Cette fois nous avons sélectionné deux tatouages aux antipodes pour accentuer la nuance. L’un est très réussi, avec des ombrages doux et progressifs, plusieurs nuances de gris et des contrastes très marqués. L’autre a des ombrages mal réalisés, il n’y a pas de nuance et on distingue seulement deux couleurs différentes sur la rose.

Saturation et brillance

En colorimétrie, la saturation fait référence au ressenti visuel. En tatouage on peut la traduire de la manière suivante : les couleurs sont-elles nettes ? Régulières ? Denses ? C’est très simplifié, mais cela vous permet de comprendre rapidement le concept. Voilà deux exemples de bonnes et de mauvaises pratiques !

saturation et brillance dans le tatouage

Ce n’est pas le type des couleurs qui importe, mais leur consistance. En d’autres termes, peu importe que les couleurs soient flashy ou pâles, ce qu’il faut c’est qu’elles soient « pleines ». C’est le cas sur le tatouage de gauche où les couleurs sont maîtrisées et apportent une presque une texture particulière au tatouage. À droite, c’est beaucoup moins net. Il manque de la saturation (la couleur n’a pas la même intensité).

Quel studio choisir ? 

Les spécialités

La majorité des tatoueurs ont une spécialité. Aussi il vous faudra définir le style du tatouage que vous souhaitez réaliser et vous adresser à un tatoueur spécialiste du genre. Typiquement, vous pouvez adorer le travail d’un excellent tatoueur old school, mais si vous souhaitez vous faire tatouer un portrait (tatouage réaliste), c’est inutile de le solliciter.

Tatouage

Voilà deux exemples de tatoueurs reconnus dans leur spécialité. À droite, Greg Briko, spécialiste du tatouage old school. À gauche Nikko Hurtado, spécialiste du tatouage réaliste. S’il s’agit de deux pointures, ne demandez pas à l’un d’effectuer le travail de l’autre.

Sur TattooMe.com, on propose un moteur de recherche qui vous permet de filtrer en fonction d’un style. Cela vous permettra d’effectuer un premier filtre avant de regarder en détail le travail des tatoueurs qui peut vous intéresser. Vous pouvez également flâner sur notre page Facebook, cela vous aidera également à vous faire l’œil !

La distance à parcourir pour trouver le bon tatoueur

En France nous avons la chance d’avoir suffisamment de tatoueurs talentueux pour ne pas avoir à traverser le pays pour trouver, dans le style qui vous convient, un tatoueur capable de réaliser votre tatouage. Cela ne signifie pas qu’il faut aller chez le tatoueur au coin de la rue sous prétexte qu’il affiche « spécialiste de tel ou tel style » sur la vitrine de son studio.

Ceci étant dit, il est possible que vous ayez flashé sur le travail d’un tatoueur en particulier et que celui-ci habite à l’autre bout du pays. Dans ce cas, prenez d’abord le temps de le contacter pour lui exposer votre situation. De nombreux tatoueurs font des « guests » en France et à l’étranger, c’est-à-dire qu’ils prennent leurs valises pendant quelques jours et s’installent dans un autre studio. Il est donc possible que le tatoueur en question vienne piquer dans votre région dans l’année, et qu’il lui reste de la place pour s’occuper de votre peau ! Renseignez-vous également sur le programme des conventions. Les conventions sont des rassemblements de tatoueurs et elles sont ouvertes au public. Il y en a toute l’année, et dans toute la France. Les plus connues étant Le Mondial du Tatouage à Paris et le Cantal Ink à Chaudes-Aigues. Mais bon, il y a de nombreuses conventions, et dans quasiment toutes les villes de France !

Enfin, cela peut paraître bateau, mais vous garderez votre tatouage toute votre vie et si les solutions évoquées ci-dessus ne vont pas dans votre sens, peut-être que ça vaut le coup d’investir dans des billets de train et éventuellement une nuit d’hôtel pour aller vous faire piquer par le tatoueur de votre choix. Prenez ça comme un week-end escapade et l’occasion de découvrir une nouvelle région !

L’hygiène

C’est un sujet important auquel nous consacrons régulièrement des papiers ! Et voici deux règles que nous vous recommandons de suivre : ne travaillez jamais avec un tatoueur à domicile (par domicile on entend ceux qui se déplacent chez vous ; à ne pas confondre avec les tatoueurs qui travaillent en studio privé), et n’ayez pas peur d’entrer dans un studio pour y inspecter les lieux.

Sachez enfin que votre tatoueur doit porter des gants lorsqu’il vous pique et que le matériel doit être stérilisé ou à usage unique. Si ces conditions ne sont pas remplies alors ne prenez pas de risques, passez votre route. Précisons tout de même que la très large majorité des tatoueurs français est irréprochable en matière hygiénique, et que le certificat d’hygiène et de salubrité est obligatoire pour chaque tatoueur. TattooMe donne désormais cette précision.

Les pièges à éviter

Il va maintenant falloir regarder un maximum de tatouages pour habituer votre œil et reconnaître rapidement un bon ou un mauvais tatouage. Mais, il y a toutefois quelques pièges à éviter avant de vous engager !

Les communautés sur les réseaux sociaux

Ne vous fiez pas à la communauté Facebook du tatoueur dont vous regardez le travail. D’abord parce qu’avec la publicité beaucoup de pages sont artificiellement gonflées, et ensuite les travaux les plus suivis ne sont pas forcément les meilleurs. Sachez par exemple que les tatouages d’illustrations que nous vous avons présenté en haut de l’article sont tous réalisés par des tatoueurs ayant plus d’un millier de fans sur Facebook (y compris ceux à éviter). 

Les membres des syndicats

Être syndicalisé ne signifie pas être talentueux. Les syndicats de tatouage français font un travail remarquable, notamment en comparaison à nos voisins européens, mais ils ne sélectionnent pas leurs adhérents selon des critères qualitatifs. Ainsi, ne vous trompez pas : être syndiqué ne signifie pas être talentueux.

Notez toutefois que le SNAT impose à ses adhérents une charte dans laquelle le tatoueur s’engage à respecter les normes d’hygiènes en vigueur (bien que la loi française l’impose) et à produire un travail créatif. Pas de quoi casser trois pattes à un canard, mais c’est déjà mieux que rien.

Les tarifs

On vous l’a dit plus haut, un tatouage de qualité coûte relativement cher. Relativement car sur un mois de salaire ça pique, mais sur une vie ce n’est rien ! Les prix varient selon plusieurs critères : la cote du tatoueur bien sûr, son emplacement géographique, les prix ne sont pas les mêmes à Paris, en province ou à la campagne (les loyers non plus vous remarquerez). La propre estimation que le tatoueur fait de son travail entre également en ligne de compte.

En France, beaucoup de tatoueurs travaillent selon un taux horaire. Il varie généralement entre 60 et 150€ selon les critères évoqués ci-dessus. Mais attention ! Ce n’est pas parce qu’un tatoueur facture une prestation à 150€ de l’heure qu’il est bon ! 


D’autres questions par rapport au tatouage ?

Découvrez notre rubrique Tattoopédia !

PUB TTB


Comments: 2

  • Augstburger Claire novembre 15, 2016

    Bonjour,

    Nous cherchons un tatoueur en Suisse ou en France qui s’y connaisse en tatouage Celtique & Viking.

    Auriez-vous quelqu’un à nous proposer ou peu-être plusieurs tatoueurs avec de la chance!

    En espérant que vous allez pouvoir me répondre, je vous souhaite une belle fin de journée!

    Et vous remercie, avec mes meilleures salutations!

    Claire Augstburger

    Reply

Laisser un commentaire ou poser une question

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les modèles de tatouage

Les tatoueurs près de chez vous