avec la participation de INKAGE

Tatouages chicanos : origines, signification et illustrations


Le style de tatouage appelé tatouage « chicano » est né dans les années 1950 dans les prisons californiennes pour célébrer l’appartenance à la communauté latino de ceux qui les portaient.

Leur « fierté latino » ainsi encré sur leur corps, les prisonniers aux origines latino et mexicaines, souvent membres de gangs, criaient ainsi leur vie au monde entier.

dos integral en cour s

Appartenance à un gang, loyauté envers son clan et amour pour sa famille, les tatouages vantent à l’origine des valeurs qui dictaient la vie de celui qui le portait.

catrina diogo quadro

Très belle réalisation d’une catrina – Diogo Quadro

Inspiré de l’iconographie religieuse catholique, de l’histoire précolombienne et des arts de rue comme le graffiti, on retrouve de manière récurrente de grands thèmes principaux comme la famille, les femmes, Dieu, la mort, le respect et la loyauté.

 

dos inegral diogo quadro

Dos intégral dédié à la fête des morts – Diogo Quadro

Traditionnellement réalisés en noir et gris, le fameux style « black and grey » va comme un gant à ces pièces, empreintes d’histoire, de vécu, d’origines, tel la carte de visite du tatoué.

vierge bras

Tatouage de la vierge – Kévin Ross Art’Ink Paris.

De nombreuses références religieuses sont quasi omniprésentes :

          La Vierge Marie qui pleure (grande tristesse résultant d’un évènement, perte d’un être cher, …)

          Jésus, anges, mains en position de prière

          Santa Muerte, les « sugar skulls », ces crânes maquillés et joliment décorés qui expriment la joie (en référence à la fête mexicaine des morts « El dia de los muertos », pendant cette fête, les mexicains chantent et dansent dans les cimetières pour rendre hommage à leurs morts, les femmes se maquillent aux couleurs lumineuses représentant des crânes, et symboliquement la mort)

sugar skull cuisse

Joli exemple d’un tatouage d’un Sugar Skull.

 

fille clown main

 

Bien qu’ils n’aient à l’origine rien à voir avec les tatouages chicanos à l’origine, les tatouages inspirés du folklore de la fête des morts mexicaine sont aujourd’hui rangés dans cette catégorie.

 

fille clown bras

Tatouage représentant une jeune femme maquillée en clown – Boog Star Californie

On y retrouve les Calavera, Catrina, Santa Muerte et les crânes mexicains.

dos inegral mexicain

 

Les représentations de femmes sont aussi courantes, souvent il s’agit de la mère, de la femme ou de la fille du tatoué, surnommées « bandidas » ou « cholas », elles représentent un motif récurrent de l’art du tatouage chicano et sont souvent associées à des armes à feu, des crânes ou des dollars pour symboliser le succès et renvoient à l’amour et rappellent combien la vie est courte.

bandidas main

Jeune femme « bandidas » – Kévin Ross Art’Ink Paris.

 

fille clown liasse billets

Exemple d’une jeune femme maquillée comme un clown accompagnée d’une liasse d’argent – Kévin Ross Art’Ink Paris.

Parmi les autres symboliques on retrouve aussi des connotations plus violentes : pistolets, couteaux et armes en tout genre, l’incarcération, parfois aussi des symboles de la tristesse comme les larmes, un visage qui pleure, la mort d’un proche, …

vierge bandidas

La vierge qui prie façon gang – Kévin Ross Art’Ink Paris

Le visage qui rit jouxtant le visage qui pleure signifie quant à lui : ris maintenant, tu pleureras plus tard…  

smile now cry later

Tatouage « Smile now, cry later » avec le lettrage en plus.

Les clowns en revanche, tout comme les pin-up maquillées en clown traduisent une devise qui dicte qu’il faut toujours garder le sourire, même si au fond on va mal.

portrait clown

Exemple d’un tatouage portrait à qui on a rajouté le maquillage de clown.

 

fille clown mollet

 

Enfin l’incontournable du tatouage chicano : le lettrage.

lettrage ventre Norm

« Familia supra omnia » (la famille avant tout) – Norm

 

lettrage dos big sleeps

De nombreux hispaniques affichent ainsi fièrement leur nom de famille ou le nom de leur gang – Big Sleeps Californie.

Inspiré du graffiti, il s’agit la plupart du temps de devises en lettres très ornementées, ces dernières sont souvent pourvues d’une petite pointe saillante appelée « diamant », centrée sur chacune des lettres.

Très travaillées, ces écritures sont sublimes, qu’ils soient seuls ou accompagnant d’un motif principal.

catrina chapelet

 

catrina yeux verts

 

family first big sleeps

 

sugar skull


NEWS, BONS PLANS, TENDANCES...

Recevez le meilleur du tatouage par email

Laisser un commentaire ou poser une question

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les modèles de tatouage

Les tatoueurs près de chez vous