avec la participation de INKAGE

Les tatouages chez les stars de la Coupe du Monde


WW

Légende : Le stade Loujniki de Moscou, qui recevra l’inauguration de la Coupe du Monde 2018

Changement de style

Tous les quatre ans, la planète semble s’arrêter et tous les yeux se tournent vers un seul évènement, la Coupe du Monde de football de la FIFA. Si la dernière Coupe du Monde de 2014 au Brésil a rassemblé plus de 3,2 milliards de téléspectateurs, celle de Russie en 2018 promet des chiffres encore plus impressionnants. Pendant un mois, 32 pays s’affrontent dans le but d’obtenir le plus grand sacre qui peut être obtenu par un joueur du sport le plus populaire au monde.

Mais à part des buts, de belles actions, des polémiques, des émotions fortes et, pour beaucoup de supporters, des déceptions, la Coupe du Monde est aussi une opportunité de voir l’évolution des joueurs en termes de style à travers des années. Il est sûr que depuis la première Coupe du Monde de 1930, qui s’est déroulée en Uruguay, les styles ont énormément changé. Et même sans aller aussi loin que 1930, quand on compare le style des joueurs actuels et ceux des années 1970, 1980 ou 1990, les différences sont flagrantes. Si les joueurs des années 1970 et 1980 se caractérisaient par leurs cheveux longs, moustaches et un style plutôt rustique en général, et les joueurs des années 1990 et début de 2000 par un style qui pourrait être défini comme assez sobre, ceux des dernières années sont tout le contraire. Boucles d’oreilles brillantes, coupes extravagantes et surtout, beaucoup de tatouages qui couvrent leurs corps.

Les tatouages du « Messie »

Plusieurs des principales stars de la Coupe du Monde sont de grands fanatiques de tatouages et ont une grande variété de styles, images religieuses, hommage à leurs familles, à leurs passions en dehors du terrain ou des dessins simplement illustratifs. L’argentin Lionel Messi, reconnu par beaucoup de fanatiques de football comme le meilleur joueur du monde pendant des dix dernières années, se caractérise par son profil discret, loin des polémiques et du « bling-bling ». Cependant, Messi a aussi rejoint l’équipe des joueurs tatoués. Ce qui a commencé par un tatouage du visage de sa mère, Celia, sur son épaule gauche en 2011, a continué vers d’autres parties de son corps, avec une figure du Christ sur son bras droit, un hommage à son premier fils Thiago ainsi que son mythique numéro « 10 » sur sa jambe gauche, et toute la manche du bras droit couverte par le tatoueur argentin Roberto Lopez.

AAA

Neymar Junior, grand amateur des tatouages (et du poker)

Considéré comme un des principaux favoris pour gagner cette Coupe du Monde, le Brésil est aussi un bon exemple de cette évolution lors des dernières années. Si l’équipe de 1998, battue par la France en finale avait des joueurs comme le grand Ronaldo, ou Denilson, récemment reconverti en ambassadeur de 888poker, sans aucun tatouage visible, l’équipe actuelle du Brésil a des joueurs comme Neymar. Roberto Firmino, ou Daniel Alves, qui ont leurs corps couverts de tatouages.

Comme Messi, Neymar a également commencé par un tatouage en hommage à sa mère, et compte aujourd’hui plus de 40 tatouages sur différentes parties de son corps. La star du Paris Saint-Germain et du Brésil illustre différents aspects de sa vie, comme les visages de son fils Davi Lucca ou de sa sœur Rafaella, ainsi que des cartes de jeu. Celles-ci sont un clin d’œil du joueur vers une de ses grandes passions, le poker. En effet, Neymar a un faible pour ce jeu d’adresse, et poste fréquemment des photos sur ses réseaux sociaux en jouant du poker en ligne (particulièrement le Texas Hold’em), et en participant à des tournois de poker avec ses amis. Lors d’un évènement de charité tenu au Brésil dernier, un des prix mis aux enchères pour lever des fonds était une soirée de poker avec le joueur, et a été vendu par 32 000 euros. Comme si un tatouage n’était pas suffisant, Neymar a aussi appelé son chien, un Golden Retriever, « Poker ». Le joueur a gravé sur sa peau les anneaux olympiques pour célébrer la médaille d’or des Jeux Olympiques de Rio de Janeiro de 2016, obtenue par le Brésil. Reste à savoir si le Brésilien a déjà un espace réservé pour un nouveau tatouage en cas de victoire de sa sélection en Russie.

Tatouages Bleu Blanc Rouges

En France, un des pionniers des tatouages dans le monde du football a été Djibril Cissé, qui en en était déjà couvert dès le début des années 2000, avant que la mode arrive en force parmi les footballeurs. Dans l’Équipe de France sélectionnée pour la Coupe du Monde en Russie, certains des principaux joueurs ont plusieurs tatouages. Un des principaux espoirs de but de la France, Antoine Griezmann, a sur son avant-bras droit une Vierge Marie et une phrase de Saint-Exupéry : « Fais de ta vie un rêve et de ton rêve une réalité ». Très religieux, le joueur a également un visage du Christ et une représentation du Christ rédempteur sur son bras. Dimitri Payet et Olivier Giroud sont d’autres joueurs qui iront en Russie avec des tatouages visibles pour les spectateurs.

L’exception de CR7

Mais il y a quand même quelques (rares) exceptions de corps toujours vierges de tatouages, et ce parmi les plus grandes stars de la Coupe du Monde. Le Portugais Cristiano Ronaldo, par exemple, est connu par ne pas avoir de tatouages sur sa peau. La raison est bien au delà de l’esthétique et est très noble. Star du Real Madrid, Ronaldo préfère ne pas avoir de tatouages pour éviter des restrictions en ce qui concerne les dons de sang, ce que le Portugais encourage et fait lui-même avec fréquence.


NEWS, BONS PLANS, TENDANCES...

Recevez le meilleur du tatouage par email

Laisser un commentaire ou poser une question

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les modèles de tatouage

Les tatoueurs près de chez vous